À l'époque de Cicéron, plusieurs styles sont en vogue, tous d'origine hellénique : l'asianisme, forme de discours brillante et efficace originaire d'Asie, mais tendant à l'enflure et au pathos, à l'exagération, aux effets faciles, usant de tournures maniérées et recherchées. Les Catilinaires de Cicéron Bibliographie sélective. Alors qu'à Rome certains parlent de diviniser le défunt Jules César, il y est question de l’évhémérisme, concept grec de divinisation des grands hommes par leurs compatriotes. Ils l'ont trouvé surabondant, ampoulé (inflatus, tumidus), tendant à se répéter inutilement (redundans) et faisant dans la démesure (superfluens), se complaisant trop au balancement des périodes terminées sur les mêmes rythmes[83]. Enfin, le dernier traité, De officiis, se présente comme une longue lettre adressée à son fils Marcus, âgé d'une vingtaine d'années : Cicéron renonce dans cet ouvrage à l'artifice de lui prêter des répliques appropriées[111]. Le succès de ces livres est tel que l’épicurisme se répand rapidement dans les couches éduquées de l'Italie latine. Pour ce fait d'armes somme toute modeste, Cicéron est salué imperator par ses soldats, et songe à demander à son retour la célébration du triomphe, par vanité ou pour se hisser au niveau d'importance d'un Pompée et d'un César[38]. Cicéron consigne des règles de l'art oratoire dans une œuvre de jeunesse datée de 84 av. L'ouvrage, volontairement concret, donne des prescriptions et des conseils à son fils et plus largement aux hommes de bien (les boni viri de la classe sociale de Cicéron) pour se comporter convenablement en toute circonstance au sein de sa famille, de la société et de la cité[135]. Début septembre 44 av. Face à la mort, inévitable issue de la vieillesse, il espère en la survie de l’âme, fût-elle une illusion dont il ne voudrait pas être privé tant qu'il vit[A 65]. Au Moyen Âge, la rhétorique est une des branches du Trivium, un enseignement qui s'appuie essentiellement sur trois traités antiques didactiques, le De inventione de Cicéron, la Rhétorique à Herennius, qui lui est attribué, et l'Institution oratoire de Quintilien[149]. Cette élévation offrait la possibilité d'envisager une carrière politique à Rome pour les générations ultérieures. Je conserve ce qui a été dit par ceux dont je fais le choix et j'y applique ma façon de penser ainsi que mon tour de style[A 54] ». 7 décembre 43 avant J-C: décès de Cicéron. Cicéron lui-même précise qu'il procède à des remaniements (Lettres à Atticus, I, 13 et XIII, 20). Après l'avoir prononcé, et s'il décidait de le publier, Cicéron le mettait par écrit de mémoire à partir de son plan[64]. La répétition des superlatifs suffixés en -issimus crée un rythme sonore (homéotéleute) dans la première partie, comme les agend(um)/dicend(um), avec l'élision du um en raison de la voyelle qui suit le mot. Ce manuscrit est offert à Pétrarque, grand admirateur de Cicéron[154]. Certains textes de Cicéron ne sont connus que par des citations de Nonius, très brèves et trop dispersées pour donner un aperçu compréhensible du contenu de ces textes. Il obtient de nombreuses preuves en Sicile contre lui, ce qui lui permet d'être élu édile, puis, lors du procès, défend les Siciliens avec conviction et fait tomber Verres, malgré la défense de l'illustre orateur Hortensius. Durant la guerre civile qui débute en 49 av. Selon Pierre Grimal, nul autre que lui n’était capable d’élaborer une théorie romaine de l’éloquence, comme mode d’expression et moyen politique[11]. Sa fille Tullia, née au milieu des années 70, lui fut toujours très chère. Dans le domaine politique les jugements ont été souvent sévères : intellectuel égaré au milieu d’une foire d’empoigne, parvenu italien monté à Rome, opportuniste versatile, « instrument passif de la monarchie larvée » de Pompée puis de César selon Theodor Mommsen et Jérôme Carcopino[1]. Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi. Ses contacts avec la nobilitas lui permettent d'épouser la riche et aristocratique Terentia[15]. Il gagne le procès mais s'éloigne quelque temps de Rome pour parfaire sa formation en Grèce, de 79 à 77 av. Cicéron présente dans cette œuvre sa célèbre théorie des trois objectifs de l'orateur : « prouver la vérité de ce qu'on affirme, se concilier la bienveillance des auditeurs, éveiller en eux toutes les émotions utiles à la cause », ou avec plus de concision « instruire, plaire, émouvoir »[69]. Il affirme toutefois n’avoir jamais renoncé à s’adonner à la philosophie après ses études de jeunesse[A 60], ce que montre la présence diffuse de termes et de thèmes philosophiques dans les œuvres de sa période d’activité[112]. bibliographie À la fin du IIe siècle av. En novembre -44, Octave écrit plusieurs fois à Cicéron, qu'il finit par convaincre de son adhésion à la cause républicaine contre Antoine. La mort décrite de Cicéron ne repose pas sur l'exactitude historique, les récits se contredisent. 18 Cicéron, ad Fam. Au IXe siècle lors de la renaissance carolingienne, Hadoard, bibliothécaire du scriptorium de l'Abbaye de Corbie, dispose d'exemplaires de la plupart des ouvrages philosophiques de Cicéron, avec lesquels il constitue un florilège « classique » d'extraits choisis et retravaillés pour les placer dans une perspective morale et chrétienne[152],[153]. À partir du IIe siècle av. La thèse de Roland Poncelet[104] inventorie les expressions et les procédés latins pour rendre les argumentaires grecs et traduit les difficultés et les solutions adoptées par Cicéron : par exemple, une difficulté à exprimer les raisonnements, reflétée par une surabondance de prépositions traduisant des relations concrètes de lieu (vers, en venant de, etc.) Comme un cheveu sur le wok ... n'hésitez pas à compléter la bibliographie de cet auteur en soumettant une fiche pour l'ouvrage en … Après deux mois de siège de la cité de Pindenissus, foyer de l'insurrection, les insurgés capitulent. En cela ils ont une utilité politique et sociale pour la République[133]. Ainsi phantasia (représentation mentale) comprise chez Aristote comme faculté de l’esprit évolue en représentation sensorielle chez le stoïcien Zénon de Cition, ce que Cicéron rend par quod est visum , ce qui est vu. Cicéron gagne la neutralité de son collègue le consul Antonius Hybrida, ami de Catilina et favorable au projet, en lui cédant la charge de proconsul de Macédoine qu'il doit occuper l'année suivante[A 10]. Après la victoire de César à Pharsale en 48 av. Cicéron et son frère Quintus sont envoyés à Rome pour étudier. Pas un mot d’affaires sérieuses. En 1947, Carcopino a tiré d'une analyse à charge de la correspondance de Cicéron un portrait extrêmement dépréciatif : feignant le désintéressement et l'intégrité mais obsédé par l'argent, dépensier et endetté pour satisfaire son goût du luxe, mouillé dans des montages financiers parfois douteux, capteur d'héritages, mauvais père, fantoche apeuré manipulé par les triumvirs, courtisan opportuniste avec les grands et médisant en privé, etc. Le lendemain, Cicéron informe et rassure la foule romaine en prononçant sa deuxième Catilinaire, et promet l’amnistie aux factieux qui abandonneront leurs projets criminels. La première étape, pour sa dignitas, est de récupérer sa demeure de prestige au Palatin. S’y ajoutent dans la campagne italienne dix exploitations agricoles (villae rusticae), sources de revenus, plus six deversoria, petits pied-à-terre[24]. Albert Yon, préf. Cicéron, Catilinaire IV, 2, évocation de son fils au berceau. J.-C.[41]. J.-C.[A 67], est un texte en deux livres dont il ne reste que de brèves citations dans les Nuits Attiques[A 68]. Rome accueille les idées grecques à partir du IIe siècle av. De l’orateur 55 av. La guerre sociale éclate pendant cette période de formation. En 79 av. L'enseignement de la rhétorique latine se systématise, grâce notamment à Quintilien, qui promeut Cicéron comme modèle absolu de l’éloquence dans son manuel De institutione oratoria[141], et qui comme lui voit dans la culture et la morale les compléments obligés de la rhétorique pour une formation complète de l'homme et du citoyen[142]. ), s’adressent pour l’essentiel à l’épouse, Terentia. Venant d'une famille aisée et respectée, il étudie dès son plus jeune âge la philosophie grecque et exerce la profession d'avocat dès 80 avant J-C. Il complète plus tard son éducation par des cours de rhétorique, qu'il suit en Grèce. Les préceptes rhétoriques qu'enseignent ensuite leurs collèges sont presque tous repris de Cicéron[160]. Dans sa villa de Tusculum, il fait aménager un gymnase et d'agréables promenades sur deux terrasses, lieux de détente et de discussion qu’il nomme Académie[A 15] et Lycée[A 16], évocations de l'école de Platon et de celle d’Aristote[25]. Pour avoir l'avantage du nombre, Pompée fait venir en masse à Rome des citoyens de villes italiennes, et obtient le 4 août 57 av. En effet, toute action réfléchie exige de distinguer entre ce qu’il convient de faire et ce qu’il convient de ne pas faire, donc chercher des certitudes sur lesquelles appuyer son choix[119]. Cicéron s’en accommode donc. J.-C. ... Les réflexions de Cicéron se concentrent autour de la politique et de la philosophie. J.-C. deux philosophes épicuriens Alkios et Philiskos sont chassés de Rome soupçonnés de pervertir la jeunesse avec une doctrine basée sur le plaisir, et en 161 av. Il divorce alors de Publilia, parce qu'il croit qu'elle s'était réjouie du décès de Tullia[A 31]. En ce qui concerne le fond, il met en avant trois domaines : la philosophie morale, la logique et la philosophie naturelle. Dans les années 1330, Pietro di Malvezzi constitue à Vérone un recueil qui regroupe la plupart des traités philosophiques et rhétoriques de Cicéron, et plusieurs discours. Descente à Ménilmontant 3 critiques 1 citation. », paru en 1949[167]. Il devient préteur en 66 av. Quoique ce traité puisse être daté de l'époque de Cicéron d'après les personnages qu'il évoque, la période 86-82, cette paternité n'est plus retenue de nos jours en raison des opinions exprimées dans l'ouvrage qui sont fort différentes de celles de Cicéron[65]. J.-C.[118]. J.-C., le Sénat impose un intervalle de cinq ans entre l'exercice d'une magistrature et celui de la promagistrature correspondante en province, afin de mettre un frein aux endettements contractés lors des campagnes électorales qui sont ensuite remboursés par le pillage des provinces. Cicéron et son frère réalisèrent cette ambition[note 1]. Sa correspondance de l'année 44[4] le montre très attentif à ses progrès et mobiliser son ami Atticus et son secrétaire Tiron pour que le jeune homme ne manque de rien (et tienne son rang en regard de ses camarades d'étude, fils de la plus haute aristocratie). Cicéron se montre hésitant. J.-C., sa fille Tullia meurt, lui causant une peine profonde. compte-rendu de Roger Desmed sur les « Études sur l'humanisme cicéronien » de Pierre Boyancé, pages de couverture illustrées par des tableaux de, Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, loi punissant tout magistrat ayant fait exécuter un citoyen sans jugement, Brutus sive dialogus de claris oratoribus, Liste des œuvres philosophiques de Cicéron, Cicéron découvrant le tombeau d'Archimède, Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale, Société Internationale des Amis de Cicéron, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Cicéron&oldid=177638841, Traducteur depuis le grec ancien vers le latin, Personnage cité dans la Divine Comédie (Enfer), Personnalité politique romaine assassinée, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, Page pointant vers des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, Page pointant vers des bases relatives aux beaux-arts, Page pointant vers des bases relatives à la littérature, Page pointant vers des bases relatives à la recherche, Article contenant un appel à traduction en anglais, Article contenant un appel à traduction en italien, Portail:Philosophie antique/Articles liés, Portail:Biographie/Articles liés/Culture et arts, Portail:Biographie/Articles liés/Entreprises, Portail:Biographie/Articles liés/Religions et croyances, Portail:Biographie/Articles liés/Politique, Portail:Biographie/Articles liés/Militaire, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Retrouvez toutes les phrases célèbres de Cicéron parmi une sélection de + de 100 000 citations célèbres provenant d'ouvrages, d'interviews ou de discours. Tous soutiennent le civisme de la tradition romaine et s'opposent en bloc à l'épicurisme, qui prône le plaisir, le repli sur la vie privée, dans le cercle restreint des amis[97]. Ut igitur in seminibus est causa arbor(um) et stirpium, « un travail particulièrement propre à un orateur », « Je ne fais pas office de traducteur. Biographie courte de Cicéron - Né le 3 janvier 106 avant J.-C. à Arpinum (Italie) et mort le 7 décembre 43 avant J.-C. à Caieta (Italie), Marcus Tullius Cicero, dit Cicéron, est un homme d'État romain et un auteur latin. Cicéron au travers de dialogues fictifs va exposer la position de chaque doctrine, puis la critique de cette doctrine afin que le lecteur puisse se forger sa propre opinion. Cela ne l’empêche pas de fréquenter les milieux d’affaires, plaçant ses surplus de trésorerie ou empruntant chez son ami le banquier Titus Pomponius Atticus. 77 avant J-C: Il épouse Térentia, puisqu'elle faisait partie d'une famille riche. Toutefois pour Cicéron, l'exercice oratoire ne se résume pas à l'apprentissage des procédés grecs de rhétorique. Pompei. Tiens bon l'pinceau, y a des.. 8 critiques 4 citations. Ils étaient de statut équestre, à la naissance. S'il prend Démosthène comme modèle dans les Philippiques, ses derniers discours, Cicéron reste plus exubérant que son maître. Gérard Walter rejoint les avis de Mommsen et de Carcopino : vantant l'intelligence de l'homme mais dénonçant son cynisme et sa cupidité et le caractère fréquemment mensonger de ses écrits, il conclut que « la biographie de Cicéron est tout à refaire »[168]. BIOGRAPHIE DE CICERON - Il marqua son époque pour ses qualités d'orateur, sa philosophie et son désir de justice. Son activité d’avocat pratiquée gratuitement est la seule activité honorable pour un sénateur, interdit de pratique commerciale ou financière. » Quitte à s'éloigner de la vérité pour défendre un coupable : « Il appartient […] à l'avocat, parfois, de plaider le vraisemblable, même s'il n'est pas le plus vrai »[A 73]. […] L’hôte que je recevais n’est pourtant pas de ces gens à qui l’on dit : au revoir cher ami, et ne m’oubliez pas à votre retour. Les phases de sa vie Privée. Ce récit, dans lequel Platon comme Cicéron ne voient probablement qu'un mythe, est sa seule incursion dans la partie de la physique antique consacrée à l'histoire du Monde et sa structure[131]. Dans son Orator ad Brutum, Cicéron affirme que la parole repose sur la pensée, et ne saurait donc être parfaite sans l'étude de la philosophie[93]. Cicéron fait malgré tout publier l’ensemble des discours qu’il a prévus (les Verrines), afin d’établir sa réputation d’avocat engagé contre la corruption[17]. Durant son consulat, il s'oppose au projet révolutionnaire du tribun Rullus pour la constitution d'une commission de dix membres aux pouvoirs étendus, et le lotissement massif de l'ager publicus. Ainsi Cicéron fréquente assidûment les orateurs Crassus puis Antoine et le jurisconsulte Scævola l'Augure[6]. Quoiqu'il eut successivement des professeurs issus de chacune les écoles philosophiques de son époque (platonicienne, péripatéticienne, stoïcienne, épicurienne), il a sa vie durant professé son attachement à la Nouvelle Académie[94]. Après le décès de Scævola l'Augure, Cicéron poursuit l'étude du droit avec son cousin Quintus Scævola le pontife. Cicéron fait un éloge enthousiaste de cette clémence et exhorte César à réformer la République en prononçant le discours Pro Marcello, puis en profite pour obtenir la grâce de plusieurs de ses amis avec le Pro Q. Ligario et le Pro rege Deiotaro. Milon anticipe une probable condamnation en s'exilant à Marseille. Il reprend la théorie que Cicéron formule dans l'Orateur en faveur de la maîtrise des trois styles, simple, moyen et élevé, pour les trois missions de l'orateur : enseigner, réjouir, émouvoir (docere, delectare, movere). Elle fait un panorama de la rhétorique grecque puis dresse la chronologie des orateurs romains célèbres, depuis les débuts de la République jusqu'à César, dont la qualité d'expression est appréciée, et qui prononce un éloge de Cicéron[A 49] ! L’expression « Cicéron traducteur des Grecs » montre son succès à travers les termes philosophiques qu’il a inventés en latin à partir des mots grecs et qui ont connu une grande fortune en Occident. Retour sur le parcours d'un politicien hors du commun. Voir plus d'idées sur le thème Belles lettres, Lettre a, Cicéron. 1, 16, 15 (CUF, n o 22). Ainsi les consuls Cicéron et Gaius Antonius Hybrida obtiennent les pleins pouvoirs par le senatus consultum ultimum et, de fait, Cicéron décrète l'état d'urgence. Bibliographie Traductions. Dans ses premiers dialogues comme le De Republica, Cicéron n’intervient qu’en retrait, dans la tradition, dit-il, des traités d’Héraclide du Pont. Cicéron quitte sa province fin juillet -50, et revient en Italie en plusieurs mois. 51. […] Suivant l'ordre d'Antoine, on lui coupa la tête et les mains, ces mains avec lesquelles il avait écrit les Philippiques[A 38]. Ce dernier retrouve aussi d'autres textes, et surtout reconstitue la correspondance de Cicéron. Cicéron revient à des exposés didactiques dans deux ouvrages techniques de portée plus limitée. Cette palinodie embarrassante, selon les termes de Cicéron[A 24] est suivie d'une autre lorsqu'il doit plaider pour la défense de Vatinius[33]. César, qui souhaite regrouper les neutres et les modérés, lui écrit puis lui rend visite en mars, et lui propose de regagner Rome comme médiateur. Il songe à rejoindre son fils à Athènes, mais renonce en cours de route et revient à Rome fin août[49]. Lorsque les Jésuites fixent en 1599 les principes fondamentaux de leur enseignement avec le Ratio Studiorum (plan raisonné des études), ils prennent Quintilien et surtout Cicéron comme base de leur pédagogie. Après le décès prématuré de son gendre en 57, il scelle une nouvelle alliance par le remariage de sa fille avec un membre de la puissante branche des Dolabella de l'illustre gens patricienne des Cornelii[note 3]. Le jugement est non moins critique dans l'Histoire romaine de Jérôme Carcopino, très réservé sur la sincérité de certaines attitudes de Cicéron, sur la continuité de ses vues politiques, l'efficacité de son action[165]. 5, 12, 7 : … auctoritas clarissimi et spectatissimi uiri et in rei publicae maximi ; 19 Hall 1998.; 20 Cicéron, Att. Visiblement, le Cicéron des historiens du XIXe et du début du XXe siècle n’est pas celui des latinistes[162]. Dans l’intervalle, les conjurés restés à Rome s’organisent et recrutent des complices. J.-C., enhardi par ses succès oratoires, Cicéron tente de revenir en politique : sans attaquer les triumvirs de front, il lutte contre leurs protégés, poussant Milon à activer ses bandes contre Clodius, invectivant contre le césarien Publius Vatinius. J.-C., ses ennemis politiques, menés par le consul Gabinius et le tribun de la plèbe Clodius Pulcher qui lui voue une haine tenace depuis qu’il l’a confondu en 62 av. Il obtient gain de cause. Revenu à Rome en 57 av. J. Se positionnant par rapport aux maîtres grecs, Aristote qu'il suit et Hermagoras de Temnos qu'il réfute, Cicéron consacre une longue suite de préceptes à la première étape de l'élaboration d'un discours, l'inventio ou recherche d'éléments et d'arguments, pour chacune des parties du plan type d'un discours : l'exorde, la narration, la division, la confirmation, la réfutation et la conclusion. Pour la prononciation de ses périodes, Cicéron adopte une élocution lente et réfléchie, qui s’écoule sans heurt et que Sénèque compare à une eau qui se répand et forme une nappe tranquille[A 43],[79]. Dans le premier traité, le Cato Maior de Senectute (Sur la vieillesse), un Caton l'Ancien très âgé converse avec Scipion Émilien et son ami Laelius, alors jeunes. Cicéron fait un début remarqué comme avocat en 81 av. Quant à Catilina, il est tué lors d'une bataille à Pistoia. Bibliographie. Selon lui, cet atticisme que certains rendent aride est plus propre à plaire à un grammairien qu'à séduire et convaincre la foule[A 45]. De plus, Dolabella lui accorde le titre de légat, ce qui l'autorise à quitter l'Italie s'il le désire[48]. Il rédige un panégyrique de Caton, qu’il qualifie de « dernier républicain », petite manifestation d’indépendance d’esprit à laquelle César répond en publiant un Anticaton, recueil de ce que l’on peut reprocher à Caton[A 32]. J.-C. à la magistrature suprême, le consulat. Cicéron rédige sur ce sujet de nombreux ouvrages, didactiques ou théoriques, et même historique. Cicéron prononce ensuite les Catilinaires et, suite à cela, la décision est prise d'exécuter les conjurés sans jugement public. La mort de Quintus et de son fils (narrée par deux récits contradictoires et tardifs de Dion Cassius et Appien, qui de plus partagent des réminiscences avec l'exécution de Marcus) repose sur le même principe[55]. Cicéron, comme il a été dit plus haut, se verrait bien dans ce rôle. Le De partitionibus oratoriis, sur les subdivisions du discours, daté de -54, est un abrégé méthodologique destiné à son fils. En -44, Cicéron exprime dans sa correspondance son désir d'écrire d'autres ouvrages historiques[A 50], et de valoriser ainsi le passé de Rome. Une série de traités publiés en l'espace d'une année constitue une réflexion d’ensemble sur la métaphysique : les De Natura Deorum (De la nature des dieux), De divinatione (Sur la divination) et De fato (Sur le destin)[130]. Le Sénat peut dès lors trancher en octobre, malgré les manœuvres dilatoires de Clodius. Le texte de l'. Selon le témoignage de Tiron après la mort de Cicéron, celui-ci, gestionnaire en fideicommis des biens de Publilia, l'aurait épousée pour éviter de lui restituer ces biens si elle convolait avec un tiers[45]. Quand Démosthène accuse Eschine d’être à l’origine de la guerre contre Philippe II de Macédoine, il emploie une comparaison imagée et balancée : « Car celui qui a semé la semence, celui-là est aussi responsable des plantes[A 46] ». Pour empêcher toute récupération et reconstruction ultérieures du bien, Clodius avait fait consacrer le lieu par un pontife à la déesse Libertas. Ils s'entretiennent avec Sulpicius et Cotta, jeunes débutants avides de s'instruire auprès d'hommes d'expérience[67].